Théophile Eliet

Théophile Eliet est son vrai nom. Il est né en 1993 à Malte.

Son premier contact avec le monde du marketing est le BEP vente «action marchande» qu’il suit à la sortie du collège. Adolescent, il a déjà un certain goût pour le business : à 16 ans, il gagne ses premiers euro sur internet en revendant des pièces d’or dans un célèbre jeu de rôle en ligne. Si l’expérience tourne vite cours, elle lui fait prendre conscience du potentiel que recèle la toile. C’est ensuite un BTS Négociation et Relation Client que le jeune homme obtient en 2014. Cette même année, son premier blog voit le jour. Il se dirige ensuite vers une licence de webmarketing en alternance, qu’il abandonne cependant au bout de quelques mois.

Devenu téléconseiller pour le service client d’une grande marque, il réalise vite qu’un emploi sans aucune reconnaissance ni possibilité d’évolution ne lui convient pas. Le plus difficile pour le jeune homme, outre son faible salaire, est l’absence de liberté, et le sentiment de n’avoir aucune utilité pour les autres. Il continue en parallèle à travailler sur internet et à lire de nombreux livres sur le webmarketing et la finance. Un poste de conseiller chez un hébergeur web français lui donne un peu plus de satisfaction, cependant Théophile Eliet rêve toujours de liberté et d’accomplissement.

Définitivement persuadé que le salariat ne peut lui apporter ni l’un ni l’autre, et fort du succès croissant de ses blogs, le jeune homme décide de sauter le pas et de se consacrer entièrement à son business.

C’est en mai 2014 que Théophile crée son premier blog. Il y poste les fiches de révision qu’il a lui-même crée afin d’aider les élèves de sa classe. Il décide ensuite de le monétiser en vendant ses fiches de révisions aux étudiants, puis en créant un ebook de 80 pages. Le succès ne tarde pas : au bout d’à peine 4 mois, le jeune entrepreneur gagne ses premiers 1 600 euro.

Encouragé par cette expérience, il crée un second blog destiné à venir en aide à ceux qui souhaitent se lancer dans le business en ligne. Il élabore sa première formation, et inaugure sa chaîne Youtube. Déterminé à quitter le salariat, il produit une soixantaine de vidéos, qu’il filme durant ses pauses avec son téléphone, en l’espace d’un mois. Une fois encore, le succès est au rendez-vous.

En 2016, il part pour la Thaïlande et mène une vie de digital nomade. Il ne possède aucune société et travaille au noir. Expatrié en Thaïlande, le webmarketeur s’attache à se former et à améliorer sans cesse son business model. Résultat : une stratégie de vente solide et efficace qu’il reproduit dans plusieurs thématiques rentables jusqu’à avoir une dizaine de blogs.

Loin de se contenter de sa réussite, le jeune homme cherche, avec raison, à se créer de nouvelles sources de revenus. Affiliation, vente d’ebook sur Amazon, séminaires, conférences, coaching… il ne laisse échapper aucune occasion de voir augmenter son chiffre d’affaires.

Il crée Liberta Fin LTD pour essayer de légaliser ses revenus et de cotiser mais il remarque qu’il perd beaucoup d’argent. Sa société ne dure que 5 mois. Il vit à Malte et en France à Tourcoing.

Il a une page publique Facebook, un compte Instagram, un compte LinkedIn, un compte Twitter et une chaîne YouTube.

Les sites qu’il gère :

http://bloginfluent.fr

https://alfange.com

http://valuesociety.com

http://www.forttrafic.com

https://www.formazilla.com

http://aidebtsnrc.com

http://immo-investissements.com

Est-ce que nous conseillons aux internautes de suivre ses formations ?

Nous ne savons pas combien ses formations et ses business lui rapportent. Par regroupement de données de trafic sur ses sites, nous estimons son Chiffre d’Affaires à 3 000 € par mois.

Un notaire nous a confirmé qu’il ne possède aucun bien immobilier. Il loue du côté de Tourcoing et fait des aller-retours à Malte.

Devant le peu d’informations que nous avons sur lui, nous ne garantissons pas le résultat de ses formations. Il ment comme beaucoup d’autres sur le fait qu’il est millionnaire mais est-ce une raison pour critiquer son travail ?

Nous lui accordons le bénéfice du doute.

Et notre question est «Pourquoi ne pas faire vos affaires de manière légale ?»

Cliquez sur tous les mots soulignés : ce sont des liens hypertexte qui mènent aux sites concernés.

Email : contact@bloginfluent.fr